logo de ASF

SOIGNER, AIDER, SOUTENIR
LES FEMMES DU MONDE ENTIER

Mission en Santé Reproductive au SW de Madagascar dans les écoles de l’ONG française « abc domino »

Dr André Benbassa & Dr Noëlle Bessieres

En partenariat avec deux autres ONG en santé reproductive, Marie Stopes et Sisal, ASF intervient deux fois par an dans les écoles de abc domino, fondées par Yves Cohen et son équipe de European Homes. L'originalité est liée au fait que la sensibilisation et la formation dispensées intéressent aussi bien les filles que les garçons.

Les écoles
Au nombre de 9, ces écoles ont été construites dans les années 2000 au SW de Madagascar grâce au Mécénat de European Homes et de la fondation Merci. Elles sont implantées sur plus de 100 Km, à proximité de petits villages côtiers, à la population particulièrement pauvre et analphabète. Là bas, on est pécheur ou berger. Une famille vit avec à peine un euro par jour. Aujourd'hui plus de 3300 élèves sont scolarisés du CP à la terminale. Les écoles abc domino sont des écoles privées employant des instituteurs et professeurs malgaches. La participation des parents à la scolarité de leurs enfants leur revient à environ 1 euro par mois. Cette participation, symbolique mais nécessaire, comprend la scolarité, la santé scolaire et la santé reproductive, ces deux dernières étant coordonnées par ASF grâce aux subventions d'une entreprise Grenobloise Cet Up.

Quels objectifs ?
Sensibiliser et informer les élèves des écoles et lycée à la sexualité, à la reproduction et à la contraception, dans le but de prévenir les grossesses précoces, sources d'exclusion scolaire. Mais aussi consulter les jeunes filles sur leur demande et surtout faire de la planification familiale.

Une action originale ?
ASF implique systématiquement les garçons à ces questions. Faire de la planification familiale dans les pays émergents est assez classique mais se heurte parfois à des résistances culturelles. L'originalité d'ASF est de sensibiliser et d'informer les garçons sur la grossesse et surtout sur les moyens d'éviter les grossesses. Les responsabiliser, c'est leur faire comprendre qu'une grossesse dont ils sont responsables privera la jeune fille d'un destin égal au leur. Etre enceinte pour une jeune fille, c'est quitter l'école inexorablement avec un avenir bouché, les cantonnant dans un rôle de mère et de ménagère, sans l'autonomie que permet l'éducation.

Actions évaluées
ASF rencontre lors de ses missions tous les élèves en âge de comprendre le message et de maitriser quelques notions de français. Les directeurs des établissements font une traduction simultanée.
C'est ainsi qu'à raison de deux heures de cours par classe de 3O garçons :
- Première heure « comment fabrique t-on un bébé ? »
- Seconde heure « comment éviter de faire un bébé ? »
Lors de chaque mission, 28 heures de formations sont effectuées, 300 élèves environ formés et cela à raison de deux missions par an depuis 2017.

La seule façon d'évaluer les actions d'ASF en Santé reproductive est de comptabiliser le nombre de jeunes filles quittant l'école parce qu'attendant un enfant. En effet la grossesse n'est pas admise pour suivre une scolarité dans les écoles malgaches.

Quel avenir ?
Le partenariat d'ASF avec l'entreprise Cet Up a été signé en 2017 pour trois ans Il est donc important de trouver de nouveaux donateurs afin de pérenniser une action qui manifestement remporte beaucoup de succès auprès des jeunes notamment des jeunes garçons. Ils sont très assidus à un « enseignement atypique » en ce sens qu'il est
inter actif, sous forme de jeux de rôle. Un film a d'ailleurs été réalisé lors de la mission de Mars 2019. On peut le consulter sur le site « Actions Santé Femmes ».

Mission humanitaire MADAGASCAR du 17 au 27 mai 2019

Après une première mission exploratoire en Octobre-Novembre 2017, puis deux autres missions réalisées en Mars et Novembre 2018, toujours en santé scolaire et santé des femmes, cette quatrième mission a pour objectif d'améliorer les modalités de fonctionnement de la première mission et améliorer notre partenariat avec l'ONG Marie Stoppes.

Deux membres d'Actions Santé Femmes, André BENBASSA et Noëlle BESSIERES, sont partis en mission à Tuléar à Madagascar. Ils sont accompagnés par Sophie BOUDRE, Cinéaste, qui a tourné un mini film afin de valoriser notre association et de présenter ses actions dans ce pays émergeant.

Cliquez sur l'image pour voir la vidéo 

Mission humanitaire MADAGASCAR du 11 au 30 novembre 2018

Pour la troisième fois, ACTIONS SANTE FEMMES intervient à Madagascar en Santé Reproductive dans les écoles construites et gérées par l'ONG ABC Domino.

3500 élèves garçons et filles du sud de Tulear, sont scolarisés dans les 8 écoles, du CP à la terminale 

-Education sexuelle, éducation à la planification des naissances et à la prévention des IST pour les garçons et les filles à partir du collège et 
organisation de la Santé Scolaire avec deux médecins locaux.
-Consultations de gynécologie et de contraception en partenariat avec l'ONG Marie Stoppes pour les  élèves, le personnel féminin des établissements, et les villageoises ».

En mission à Madagascar dans le Grand Sud, là où l'on va chercher l'eau dans des puits d'eau saumâtre, en charrettes tirées par des zébus, à des kms alentour, ASF intervient dans les écoles construites et gérées par l'ONG française ABC Domino qui scolarise 3500 élèves du CP à la terminale.
ACTIONS SANTE FEMMES s'y engage en santé maternelle et reproductive MÊME auprès des garçons qui reçoivent cet enseignement avec le plus grand intérêt    

Mission humanitaire MADAGASCAR du 17 au 30 mars 2018

Bénévoles pour cette mission : André BENBASSA et Noëlle BESSIERES

Objectif de notre mission :

Mettre en place au sein des écoles ABC Domino, une organisation cohérente et pérenne de la santé scolaire et de la santé des femmes avec pour cette dernière, une priorité : prévenir : les maladies sexuellement transmissibles et les grossesses non désirées et malheureusement subies.

Actions Santé Femmes à Madagascar

À Madagascar, dans la Région Atsinanana, à l'est de Tananarive, les Drs Noëlle Bessières et André Benbassa poursuivent leurs missions débutées en 2012.

André forme le personnel de santé aux soins obstétricaux d'urgence, dans ce pays où la mortalité maternelle est une des plus élevée au monde : Comment traiter une hémorragie au cours de l'accouchement ? Comment dépister et traiter la pré éclampsie ? Tout cela avec des moyens matériels simples fournis par nos donateurs.

Noëlle sillonne cette région rurale où les femmes sont particulièrement pauvres et démunies avec un 4x4 de la DRS locale et son médecin, pour dépister et traiter des lésions précancéreuses du col utérin selon la méthode du « See and treat. » Plus de 2000 femmes ont ainsi été dépistées, et les cas révélés positifs traités immédiatement.

Par contre les 11 cancers invasifs n'ont pu être tous traités dans les deux hôpitaux de la région faute de moyens. Tout se paye « cash » à Madagascar et le traitement des femmes, dans les familles, passent souvent au second plan.

 

 

 

 

 

En 2017, lors de leur mission à Madagascar, le Dr. André Benbassa et le Dr. Noëlle Bessières ont pu visiter la maternité du Centre de Soins de Base de Anapurginana !

 

 

 

Nos remerciements vont à nos donateurs : Les Laboratoires Roche, Oriade et Dauphipath, La Fondation pour la Santé des femmes, émanation du collège des gynéco obstétricien : le CNGOF